INTERVIEWS

Djiassa Farrel « Pour produire mes beats je m’inspire du tempo et de mon humeur »

Djiassa Farrel est un jeune gabonais qui fait ses premiers pas dans la production musicale. Il nous parle de cette nouvelle passion qu’il pratique au quotidien.

Bonjour Djiassa Farrel comment vas-tu ?

Bonjour, je vais bien merci

Alors en quelques lignes dis nous qui est Team Farrel. D’où viens tu ? Dis nous tout sur toi.

Alors née à Okondja, précisément dans la province du Haut Ogooue. je sors d’une famille modeste amateur de musique américaine, touché par le morceau trap de Kendrick Lamar Swimning pools je décide de m’intéresser à ce jour de musique avec le temps je m’y accroche et en fait une passion

Quand et comment t’es-tu décidé de te lancer dans le beatmaking?

C’est seulement en 2018 quand j’ai découverts un logiciel de production musicale( Fl mobile ) que je décide d’enrichir cette passion.

Comment tu trouves cet univers?

Je trouve cet univers passionnant car chaque jour et chaque année y’a des nouvelles choses qui s’y ajoutent.

De quoi tu t’inspire pour produire tes beats?

Pour produire mes beats je m’inspire du tempo et de mon humeur

As-tu des modèles ? Si oui quels sont les beatmakers qui t’inspire ?

Oui. Alors les beatmakers qui m’inspirent sont: Southside, Zaytoven, Metro Boomin, Timbaland,et bien d’autres.

Jusqu’où compte tu aller avec cet art?

Avoir une place parmis les meilleurs Beatmakers du Monde

Quels sont les types de beats que tu compose?

Mon style est variant je fais de la trap, l’Afropop, l’afrotrap…

Pour cette année quels sont tes objectifs dans ce domaine ?

Toucher le plus de monde et avoir des collaborations.

Pour quel artiste gabonais veux tu composé ?

Jeff Louri qui est d’ailleurs mon oncle

Comment rentrer en contact avec toi si quelqu’un veut un beat?

Me laisser un message sur ma page ou directement m’appeler sur le numéro assigné à ma page

Ton mot de fin Farrel

Travaillez dur tant que vous pouvez.

DÉCOUVREZ AUSSI:  Interview avec Michel Metogo manager général d'Africadream

Laissez un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer